Le territoire

L'Empordanet

Vivre et savourer l'Empordà

L’Empordà petit ou l’Empordanet, noms que Josep Pla emploie pour nommer le Baix Empordà, est un terroir aux dimensions effectivement réduites mais particulièrement humanisé, offrant une grande diversité de paysages, caressés par le vent du sud-ouest et effleurés par la tramontane. 

 

Des paysages montagneux comme la crête, au sud, du majestueux massif du Montgrí, Les Gavarres qui délimitent ce territoire toujours à l'ouest, les montagnes du cap de Begur et la bordure littorale, entre Calella et Palamós, ou les Cadiretes qui cernent la région au sud, au-delà de la vallée, le Vall d'Aro.

En plaine, une multitude de collines mettent une touche de couleur et accueillent petites et grandes localités.

La plaine, principalement agricole, est parsemée de champs de cultures d'avoine et d'orge, de luzerne, de tournesols ou encore de riz, entre Pals et les rives du Ter.

De vastes plantations d'arbres fruitiers, surtout des pommiers et des pêchers, des oliveraies aux arbres centenaires et d'autres plus jeunes, des vieilles et des nouvelles vignes, des potagers de petite et moyenne taille et tout un chapelet de mas, qui jouissent d'une excellente situation stratégique et s'occupent de cette production agricole, parsèment la région.

En outre, certaines fermes possèdent un élevage de vaches, un poulailler et un espace réservé aux canards et aux oies, aux lapins et aux cochons, et parfois même un beau cheptel d'agneaux et de chèvres.

Ces domaines sont installés aux environs de petits villages médiévaux qui distillent le charme du passé : Pals, Palau Sator, Peratallada, Monells, Ullastret, Llavià ...

Près de la mer, grâce au tourisme, les villes se sont particulièrement développées au cours de ces dernières décennies, telles que l’Estartit, Calella de Palafrugell, Llafranc, Sant Antoni de Calonge ou Platja d’Aro. D'autres, déjà plus grandes comme Palamós ou Sant Feliu de Guíxols, se sont également étendues et ont été métamorphosées par l'activité touristique. Les bourgs, situés dans l'arrière-pays, tels que Palafrugell, Torroella de Montgrí ou Calonge, ont aussi évolué.

Néanmoins, de petites criques tout à fait ravissantes bordent le littoral : Sa Riera, Sa Tuna, Tamariu, S’Alguer...

C'est l'Empordà.

LES PRODUITS

La cuisine et la gastronomie locales, plus que centenaires, sont le fruit d'innombrables influences issues des différentes cultures qui ont foulé ce sol et vécu dans ce corridor qui unit le sud, le centre et le nord de l'Europe, et des cultures riveraines de la Méditerranée.

Ainsi, l'histoire a façonné une cuisine traditionnelle dotée d'une grande personnalité, qui gravit autour de deux sauces indispensables : la picada (pâte obtenue à partir de produits pilés dans un mortier et ajoutée à d'autres mets), le sofregit (sauce chaude à base de tomates râpées et d’oignons revenus dans l'huile d'olive) et nos propres produits, qui ont rarement voyagés.

Les poissons pêchés à la palangre, les poissons de roche, les fruits de mer, les légumes verts et les fruits, les légumes secs, la volaille, le gibier et les viandes des fermes de l'arrière-pays, constituent la base de nos plats, cuisinés à l'huile d'olive de l'AOC Empordà et accompagnés de vins de même appellation.

Les propositions de nos restaurants se composent, en priorité, des produits locaux, de la mer ou du terroir, qui sont soigneusement préparés par nos cuisiniers, des professionnels de la cuisine, pleins de fougue et d'imagination.

Cette capacité à mélanger, avec intelligence et instinct, viandes et poissons, donne naissance à nos spécialités aussi emblématiques que singulières, les plats de « mer et montagne », les suquets (plats de poissons variés en sauce), les riz et les plats de viande, la base de notre offre gastronomique.

En définitive, cette diversité gastronomique est, aujourd'hui, auréolée d'un prestige international et nous vous invitons à la savourer, convaincus que vous éprouverez un vif plaisir.

  • « Nous pensons que la meilleure cuisine est toujours locale » La substància · dins El meu País
    Josep Pla.

  • "Tout l'Ampurdán, se sent aux fourneaux tentants, où ils cuisent des innocentes proposées de bonheur. L'Ampurdán est un horizon de collines douces et de proches villages, un paysage humain, comme dirait Josep Pla, où de plus les cheminées fument avec odeur à soffite et à une piqûre bien élaborée, … Le voyageur de palais ne se trompe pas presque jamais dans l'Ampurdán …” Manuel Vázquez Montalbán

  • « À première vue, il n’y a rien de plus risqué que de mettre dans la même casserole un poulet et un crustacé, les deux ayant une très forte personnalité. Lorsqu’on décrit ce plat à un inconnu, et je ne dis pas à un étranger, il ne peut cacher son étonnement. » El que hem menjat
    Josep Pla.

  • « La cuisine compose l’identité des villages. Elle est profondément liée à la terre et a fait naître les traditions et le goût de ceux qui y habitent ». Rosa Regàs